Le canal de Nantes à Brest à vélo
Véloroutes

Publié le 10/05/2021 (Mis à jour le 04/11/2021)

Présentation de la véloroute du canal de Nantes à Brest avec 400km à travers la Bretagne et au fil de l'eau.Itinéraire et remarques basés sur mes 5 jours à vélo

Le canal en quelques mots

On parle de canal de Nantes à Brest mais en fait il s'agit plutôt d'une succession de rivières et fleuves qui sont reliés entre eux par des canaux artificiels. L'immense majorité du trajet se fait donc à travers des vallées naturelles et il n'y a qu'environ 20% de canal construit par la main de l'homme (entre 1800 et 1850).

La différence est clairement visible lorsqu'on se ballade à vélo puisque les parties naturelles, le long de rivières telles que l'Aulne, sont, par endroit, de vrais serpentins tandis que les parties artificielles sont parfaitement rectilignes et des fois un peu monotones.

Le plein d'écluses
Le plein d'écluses

Côté informations pratiques

Dans quel sens ?

La logique veut qu'on parte de l'Ouest pour aller vers l'Est, c'est à dire commencer principalement de Roscoff ou Brest pour rejoindre Nantes. Mais il n'y a aucune obligation, le chemin est fléché dans les deux sens. Toutefois, en Bretagne, le vent souffle majoritairement depuis la mer, il est donc intéressant de l'avoir dans le dos en suivant son sens (c'est à dire aller vers Nantes).
De même, on peut partir et/ou arriver depuis n'importe quelle ville car le canal traverse plusieurs cités importantes.

Comment y aller ?

Pour rejoindre le bord du Canal, les options sont nombreuses. Le TGV dessert la partie nord et la partie sud de la Bretagne (Liaison Rennes <> Quimper via Lorient, liaison Rennes <> Brest via Saint-Brieuc) mais ce n'est vraiment pas pratique si on voyage avec des vélos. Les places vélo en TGV sont extrêmement rares et il faut alors le démonter pour le mettre dans une housse et bien souvent il n'y a pas d'emplacement spécifique. La housse doit rentrer entre 2 sièges ou dans l'espace bagage... autant dire qu'en période estivale, vous attraperez quelques suées !

Beaucoup plus simple est l'option TER car là pas besoin de toucher à quoique ce soit au vélo, il monte directement dans le train et pourra soit s'accrocher au plafond soit être posé le long d'une banquette (des sangles sont souvent à disposition).
Par contre, attention, si vous prévoyez de partir des villes centre-Bretagne comme Pontivy, Josselin, Mûr-de-Bretagne,... les transports sont un petit peu moins pratique car il n'y a pas de train et ça sera par autocar. Là il faut bien se renseigner si on peut mettre son vélo dans la soute.

La vie est paisible au bord du canal
La vie est paisible au bord du canal

Avec quel vélo ?

Côté vélo, le format conseillé est type Gravel ou VTC. La majorité des chemins sont en bon état mais il y a des passages avec des petits cailloux, de la cendrée, quelques chemins de terre,... Je l'ai fait en vélo de route avec des pneus normaux et c'est passé sans problème (le terrain était bien sec par contre). Pour être plus confort, des pneus de vélo Gravel sont recommandés. A contrario, des gros vélos type randonnée longue distance ou VTT, qui sont beaucoup plus solides mais plus lourds ne sont clairement pas indispensables pour ce parcours qualifié de "familial".

Et pour les bagages ?

Pour les bagages, chacun voyage comme il l'entend mais pas la peine de se surcharger, ce n'est pas le désert et chaque soir vous pourrez trouver un coin au sec où dormir. Si vous suivez parfaitement l'itinéraire officiel le parcours ne présente aucune difficulté mais, attention, au moindre écart, les pentes peuvent être raides pour sortir des vallées (particulièrement côté Finistère). Si vous comptez faire quelques détours, mieux vaut donc voyager léger.

Un vélo de route avec 2 sacoches arrières ont été suffisant pour 5 jours
Un vélo de route avec 2 sacoches arrières ont été suffisant pour 5 jours

Qu'est ce qu'il faut voir et faire ?

Lors de nos 5 jours le long du canal, nous avons choisi un itinéraire un peu personnalisé afin de voir quelques points d'intérêts. La liste ci-dessous est basé sur notre expérience personnelle et est purement subjective.

  • Dormir au Presbital Kozh de Landeleau :
    Landeleau est une petite commune de 1 000 habitants située à 15km à l'ouest de Carhaix et se trouve tout près de l'Aulne. Pour arriver au bourg ça monte un peu mais la récompense est ce magnifique manoir du XIVème siècle superbement restauré. Il a servi de presbytère pendant environ 200 ans avant d'être une école puis une ferme et accueille maintenant les visiteurs et touristes de passage. On a eu la chance d'être seuls à dormir dans ce lieu chargé d'histoire. Entourés des épais murs en pierre, une expérience unique qui vous ferait presque vous croire dans un film sur le Moyen-Age. Les gens de l'association sont super gentils et nous ont bien dépanné sur la nourriture en arrivant un peu tard le soir.
Le presbital kozh de Landeleau : une nuit hors du temps
Le presbital kozh de Landeleau : une nuit hors du temps
  • L'abbaye de Bon-Repos et le lac de Guerlédan :
    A l’extrémité ouest du lac se trouve cette charmante (ruine d') abbaye lovée dans un écrin de verdure. Les premières pierres ont été posées il y a plus de 800 ans. L'endroit est paisible et très beau, on peut s'y restaurer et boire un verre. Le lac de Guerlédan date d'il y a 100 ans et il s'agit du plus grand lac artificiel de Bretagne. Les alentours valent le coup d’œil, il y a pas mal de petites routes, c'est bien vallonné, très vert et vraiment agréable pour faire du vélo (notamment les anciennes voies ferrées aménagées en piste cyclable). Si vous voulez imiter les coureurs du Tour de France, on y trouve la fameuse côte de Mûr-de-Bretagne, pas dans le village comme on pourrait le penser, mais juste à la sortie de Guerlédan, sur la D767 en allant vers le nord.
  • Pontivy et Josselin :
    Deux (très) charmantes villes historiques du centre Bretagne. Les deux méritent qu'on y fasse un détour, vous pourrez y voir de magnifiques châteaux (XVème siècle) issus de la dynastie des Ducs de Rohan. Dans ces villes, se mélange l'eau et les vieilles pierres pour un résultat très réussi. Une fois de plus il y fait bon vivre et c'est un bonheur que de s’asseoir en terrasse pour manger dans une bonne crêperie.
    Si vous avez de la chance vous pourrez peut-être trouver une galette au fromage de l'Abbaye Notre-Dame de Timadeuc, un vrai régal ! Cette Abbaye, située à mi-chemin entre Pontivy et Josselin, n'est qu'à quelques encablures du canal et vaut assurément le coup d’œil. C'est un peu compliqué à visiter pour les cyclistes de passage (à moins que vous y allez pour une retraite spirituelle) mais l'extérieur vaut à lui-seul le détour. Les alentours sont très boisés, l'endroit respire le calme et la sérénité.
    PS: Nous avions trouvé une galette au fromage de Timadeux à la crêperie "La Marine" à Josselin (belle vue sur le chateau qui plus est).
Pontivy côté eau
Pontivy côté eau
Pontivy côté historique
Pontivy côté historique
  • Rochefort-en-Terre :
    Là il s'agit carrément d'un itinéraire "en dehors du canal". Pour notre dernière journée de vélo, nous avions choisi une version différente en passant par la magnifique ville de Rochefort-en-Terre. Nous avons quitté le canal à Malestroit (très beau centre historique d'ailleurs) pour partir en diagonale, à l'intérieur des terres, direction Nantes. Rochefort-en-Terre a été élu village préféré des français et ça semble mérité. Tout le centre historique est très beau et les maisons en pierre sont magnifiques. Ca fait un peu village carte postale avec les nombreuses boutiques à touriste mais ça reste très supportable.
Place de Rochefort-en-Terre
Place de Rochefort-en-Terre
Les toits de Rochefort-en-Terre
Les toits de Rochefort-en-Terre

Pour résumer

Le canal de Nantes à Brest est vraiment une superbe ballade à faire à vélo. Le parcours est accessible, à l'écart des grandes routes, le balisage est assuré, c'est une randonnée qui mérite sa réputation. Nous l'avions fait en 5 jours mais prévoir une semaine semble idéal pour profiter du canal et des à-côtés. Vous trouverez de nombreuses crêperies dans les villes qui bordent le canal, autant en profiter à fond, ça fait partie du charme ! Si jamais l'idée de faire une semaine de vélo à suivre un cours d'eau vous parait un peu long, il ne faut pas hésiter à sortir du parcours officiel pour trouver des trésors cachés dans les alentours, la Bretagne en regorge.

Vous l'avez fait ? Venez raconter votre aventure en cliquant-ici

L'indispensable livre pour tout savoir sur le canal :
Partager :

Pas de commentaires pour le moment
Pour poster un commentaire, vous devez être connecté.
Connexion / Inscription